Échec de la campagne contre la mendicité des enfants

  • Source: : Webnews | Le 11 juillet, 2017 à 12:07:25 | Lu 3619 fois | 33 Commentaires
content_image

Échec de la campagne contre la mendicité des enfants

Un an après le lancement au Sénégal d'une vaste opération pour retirer des rues les quelque 50.000 enfants mendiants, essentiellement des pensionnaires d'écoles coraniques, des "talibés", le bilan est décevant, déplorent des ONG dans un rapport publié mardi.

Le sort de ces enfants vivant dans des "daaras", des écoles coraniques, obligés de mendier chaque jour un quota d'argent, de riz ou de sucre pour leur maître sous peine de sévices physiques ou psychologiques, vaut régulièrement au Sénégal de figurer dans les rapports d'organisations de défense des droits de l'Homme.

Lancé en juin 2016 à Dakar, le programme "retrait des enfants de la rue", sous la direction du ministère de la Famille et de l'Enfance, a "rencontré un certain succès", soulignent Human Rights Watch (HRW) et la Plateforme pour la Promotion et la Protection des droits de l'homme (PPDH), une coalition d'organisations sénégalaises.

Mais, "un an plus tard, le programme n'a pourtant guère eu d'effet sur les chiffres alarmants qui concernent les enfants qui sont victimes d'exploitation, d'abus et de négligence au quotidien", selon le rapport.

Au cours de plus de 60 opérations menées par la police et les travailleurs sociaux, entre juin 2016 et mars 2017, près de 1.550 enfants mendiants ont été recueillis, dont 1.089 talibés, souligne le rapport de HRW et de la PPDH.

Si plusieurs centaines d'entre eux ont pu rejoindre leurs familles après être passés par des centres d'accueil, plus d'un millier de talibés ont été renvoyés auprès de leurs maîtres coraniques, soulignent les ONG.

En cause notamment l'absence d'une répression dissuasive envers les maîtres impliqués dans la mendicité forcée, affirment-elles.

"L'absence d'enquêtes et de poursuites des maîtres abusifs s'est finalement soldée par un retour au statu quo", selon le rapport

Une loi sénégalaise contre la mendicité des mineurs, datant de 2005 et rarement appliquée, prévoit deux à cinq ans de prison et une amende allant de 500.000 FCFA à 2.000.000 FCFA (762 à 3.050 euros).

Alors que la campagne pour les élections législatives du 30 juillet vient de s'ouvrir, les candidats devraient faire des droits de l'enfant une priorité et la nouvelle Assemblée "s'efforcer de mettre fin à la mendicité forcée et d'accélérer l'adoption du projet de loi portant statut des daaras" datant de 2013, selon les ONG.


Auteur: AFP - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (17)


Anonyme En Juillet, 2017 (12:07 PM) 0 FansN°: 1
c'bien
Fogni En Juillet, 2017 (12:13 PM) 0 FansN°: 2
Notre société est encore en retard par rapport aux droits des enfants, avec trop de confusions avec la religion!
Talibés Mendiants  En Juillet, 2017 (12:30 PM) 0 FansN°: 3
La faute des religieux :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre: 
Alioune Gueye En Juillet, 2017 (13:00 PM) 0 FansN°: 4
Le combat mené insidieusement contre les daara, est loin de connaître un épilogue heureux pour ceux qui mènent cette pseudo bataille qui ne dit pas son nom. Parler de droits de l'enfant au Sénégal est une insulte pour les parents du fait simplement qu'un parent n'a de cesse de s'occuper convenablement de sa progéniture jusqu'à sa majorité et même au-delà. Si maintenant "droits de l'enfant" signifie, comme chez ceux qui l'ont inventé, la permission pour la progéniture de faire ce qu'elle veut quitte à porter la réplique à ses parents alors ces gens se sont trompés de temps et de lieu.

Il y a tellement tellement de choses à dire et à redire dans leurs projets que ni le temps ni le lieu ne le permettent ici. Retenons simplement que ce ne seront pas de jeunes produits de l'éducation qui vont dicter quoi faire à des générations et des générations de serigne daara qui ont fait leurs preuves si besoin en était
Reply_author En Juillet, 2017 (10:46 AM) 0 FansN°: 1
droit de l enfant veut dire quÄils ont löe droit de ne pas passer toutes leurs journée dehors pr engraisser des gros cons !!!!!!!!!!
Gobs En Juillet, 2017 (13:01 PM) 0 FansN°: 5
Voila des problemes qui meritent d etre réglés pour de bon.Malheureusement on se focalise sur des politiciens et des elections qui n'ont aucun interet pour les populations. Pourtant le Senegal regorge d'hommes honnetes, competents et talentueux qui peuvent le sortir de la tourmente dans lequel il se trouve. Helas ces derniers sont laisses à quai au profit de politiciens professionnels qui ne nous rapportent rien et qui passent tout leur temps à piller nos maigres ressources.

Mbour Ketiakh En Juillet, 2017 (14:00 PM) 0 FansN°: 6
C'est vraiment dommage de voir a quel point nos dirigeants sont aussi nuls et ne fouttent rien pour regler un crime le plus ignoble.

De donner aucune chance a ces enfants. C'est tellement triste de voir ces enfants en haillons traines dans les rues tellement sales. Toute la societe est responsable. Tant qu'on ne change pas de mentalite,

Visiter le Senegal se resume a: se faire tracquer par des mendiants a longueur de journee.

Comment peut on developper le tourisme quand tout ce qu'on voit dans les villes c'est poubelle a gauche, talibes a droite, antiquaires en avant et pickpocket derriere...

DE GRACE NETTOYER LE SENEGAL ET ERADIQUER LA MENDICITE AU SENEGAL, on est pas si pauvre que ca.

On doit juste commencer a travailler et croire en nos potentiels.

DE GRACE SAUVER LES TALIBES

DE GRACE SAUVER LES TALIBES

DE GRACE SAUVER LES TALIBES

DE GRACE SAUVER LES TALIBES

DE GRACE SAUVER LES TALIBES
Senlove En Juillet, 2017 (14:18 PM) 0 FansN°: 1
tu oublies de citer les descentes agressives des commandos baye-fall !
Reply_author En Juillet, 2017 (10:47 AM) 0 FansN°: 2
Las En Juillet, 2017 (15:57 PM) 0 FansN°: 7
Talibes Senegal rek la am c honteux
Anonyme En Juillet, 2017 (16:06 PM) 0 FansN°: 8
L'ONG EDUCATION ET DEVELOPPEMENT DE L'ENFANT( EDEN ) qui parle des droits et devoirs de l'enfant doit tenir son assemblée générale . Le mandat du bureau a expiré le 30 mars 2016 et toutes les décisions prises sont illégales. Monsieur le Président Mame Ngor DIOUF veuillez SVP convoquer cette AG le plus rapidement possible. Les règles de fonctionnement des ONG et associations doivent être respectées par tous.
Die En Juillet, 2017 (18:07 PM) 0 FansN°: 9
Donnez des moyens a cette direction elle capable de réussir cette mission vu la competence des responsables de cette structure
Die En Juillet, 2017 (18:07 PM) 0 FansN°: 10
Donnez des moyens a cette direction elle capable de réussir cette mission vu la competence des responsables de cette structure
Die En Juillet, 2017 (18:07 PM) 0 FansN°: 11
Donnez des moyens a cette direction elle capable de réussir cette mission vu la competence des responsables de cette structure
Die En Juillet, 2017 (18:07 PM) 0 FansN°: 12
Donnez des moyens a cette direction elle capable de réussir cette mission vu la competence des responsables de cette structure
Die En Juillet, 2017 (18:07 PM) 0 FansN°: 13
Donnez des moyens a cette direction elle capable de réussir cette mission vu la competence des responsables de cette structure
Die En Juillet, 2017 (18:07 PM) 0 FansN°: 14
Donnez des moyens a cette direction elle capable de réussir cette mission vu la competence des responsables de cette structure
Anonyme En Juillet, 2017 (09:28 AM) 0 FansN°: 15
Echec comme, nous l'avons également constaté sur la cherté des locations.
Anonyme En Juillet, 2017 (09:47 AM) 0 FansN°: 16
et ce qui me fait mal le plus beaucoup de talibés c'est des peulh foutas je ne sais pas des guinéens,tu vois aussi des gens bien portants qui font le talibé; c'est de la merde allez y vers le ministere de l'intérieur vers la présidence tu les vois partout

Anonyme En Juillet, 2017 (14:11 PM) 0 FansN°: 17
Ces gens qui doivent lutter contre la mendicité ont en effet besoin des ses mendiants pour satisfaire leurs sacrifices et vous croyez que sa va réussir comme sa jamais

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com